Comment installer un système de récupération de chaleur des eaux grises ?

Chaque jour, en prenant une simple douche, vous laissez s’échapper une quantité considérable de chaleur à travers les eaux usées. Cette chaleur, normalement perdue, peut être récupérée grâce à un système de récupération de chaleur des eaux grises. Mais comment installer ce genre de dispositif ? Voici les étapes clé pour mettre en place ce système éco-responsable et réaliser des économies d’énergie significatives.

Identifier l’installation adéquate

Avant d’installer un système de récupération, il est essentiel de comprendre le principe des eaux grises. Ces eaux sont celles qui proviennent de votre salle de bains, de votre douche ou de votre évier. Elles sont chaudes et contiennent donc une quantité d’énergie thermique importante. Le système de récupération de chaleur, par le biais d’un échangeur thermique, permet de capter cette chaleur avant qu’elle ne s’échappe par les tuyaux d’évacuation.

A lire aussi :

Il existe plusieurs types de systèmes de récupération, dont le plus courant est le récupérateur à échangeur de chaleur vertical, aussi connu sous le nom de Power Pipe. Ce dernier est particulièrement efficace et simple à installer. Pour choisir le système le plus adapté à vos besoins, il est recommandé de faire appel à un professionnel de l’énergie, qui vous conseillera en fonction de votre consommation énergétique, de votre installation de chauffage et de la configuration de votre logement.

Préparer l’installation du système

Une fois que vous avez choisi le système de récupération qui convient à vos besoins, il faut préparer l’installation. Cette étape requiert un minimum de compétences en plomberie. Si vous n’êtes pas à l’aise avec ce type de travaux, il est préférable de faire appel à un professionnel.

A lire aussi :

L’installation du système de récupération de chaleur doit se faire à proximité de la source de production d’eau chaude, généralement la salle de bains. Pour installer le Power Pipe, par exemple, il faut prévoir un espace suffisant sous la douche ou la baignoire pour accueillir l’échangeur de chaleur. Ce dernier doit être raccordé à la fois à l’évacuation des eaux grises et à l’arrivée d’eau froide.

Installer le système de récupération de chaleur

L’installation du système de récupération de chaleur requiert quelques étapes. Tout d’abord, le récupérateur de chaleur doit être installé en position verticale, le plus proche possible de la source d’eau chaude. Ensuite, il faut raccorder les tuyaux de l’échangeur de chaleur à l’évacuation des eaux grises et à l’arrivée d’eau froide.

Une fois le système installé, il est nécessaire de le tester pour s’assurer de son bon fonctionnement. Pour cela, faites couler de l’eau chaude et vérifiez que l’échangeur de chaleur capte bien la chaleur et la transmet à l’eau froide. Une fois le test réussi, votre installation est opérationnelle.

Optimiser son utilisation pour maximiser les économies d’énergie

Une fois le système de récupération de chaleur installé, il est important de l’utiliser de manière optimale pour maximiser les économies d’énergie. Pour cela, il faut veiller à utiliser le plus possible l’eau chaude provenant du système de récupération. Par exemple, en prenant une douche, l’eau chaude récupérée peut être utilisée pour laver le linge, faire la vaisselle ou encore pour alimenter le chauffage de l’eau sanitaire.

En conclusion, l’installation d’un système de récupération de chaleur des eaux grises permet de réaliser de belles économies d’énergie tout en contribuant à la préservation de l’environnement. C’est une démarche qui demande un peu de travail et d’investissement, mais qui se révèle rapidement rentable. Alors, pourquoi ne pas sauter le pas ?